ASRIR
CRÉÉE EN 1968
Association pour la Sauvegarde et la Réadaptation des patients chroniques et Insuffisants Rénaux
Est une association loi 1901 à but non lucratif visant à accompagner, soutenir et informer, les patients insuffisants rénaux, diabétiques, cardiaques et toutes autres pathologies chroniques.

Qui sommes nous ?... 50 ans d'existence !

























2008 : 1er Trophée Qualité FHP Fédération de l’Hospitalisation Privée
2009 : Prix du Développement Durable de Santé Association de patients «Le lien»
2010 : Award du Développement Durable en Santé Ministère de l’Environnement
FHP, FHF et FEHAP









































L’association ASRIR a été créée en 1968, sous l’impulsion du Dr Michel BASSE et de son épouse, afin d’oeuvrer pour le développement des thérapies rénales, seules solutions d’espoir pour les personnes en Insuffisance Rénale Chronique (IRC).

L’idée fondatrice était de soigner et d’accompagner le patient en IRC tout au long de son parcours de soins et de vie.

L’association axera d’abord son action sur la promotion des techniques de dialyse. Cette démarche pionnière recevra le soutien des facultés de médecine (Paris - Pr. HAMBURGER et Bordeaux Pr. MARTIN-DUPONT).

Entre 1972-1978, contre vents et marées l'association concrétise son développement par la construction du premier centre de dialyse en France à Aressy (Pau).

En 1991, l'ASRIR devient co-fondatrice de l'association Cercle Bleu qui informe le grand public, sans vouloir convaincre, ni moraliser, sur les thématiques de la greffe, du don d'organes, de tissus et de sang. Elle invite à exprimer et à enregistrer un choix, quel qu'il soit.


1998, Création par le Cercle Bleu du «Registre du Positionnement et du Choix de Fins de vie».
(CNIL N°1474339)


Entre 2002 et 2010, le Centre de Dialyse sera reconstruit et agrandit selon les principes de Haute Qualité Environnementale & Luminothérapie (Label Européen GreenLight).
Quatre unités d'autodialyse seront également créées à Pau, Oloron, Orthez et Aire/Adour.



 

En 2010, est achevée la refonte intégrale du Centre de Dialyse. Il recevra la certification qualité ISO 14001 : management environnemental. 
Le Grand Béarn bénéficie ainsi d'un pôle de thérapies rénales ultra-moderne. L’ASRIR occupe désormais un rôle irremplaçable au travers de ses établissements de dialyse pour un bassin de 360 000 habitants, aux frontières des Landes, des Hautes-Pyrénées et du Gers.

2012 sera aussi l’année de la refondation
du projet associatif de l'ASRIR

Constatant que l’urgence n’est plus dans le développement des établissements de dialyse (comme dans les années 1970) mais dans l’accompagnement du patient, souvent en détresse sociale et matérielle de par les conséquences de la chronicité de la maladie, l’association décide de lancer sa refondation.

Considérant avoir pleinement rempli sa mission de façon exemplaire en tant qu'opérateur de soins, l’ASRIR réoriente son action pour se consacrer à sa vocation de solidarité socio-médicale et humanitaire.

Ainsi, tout en restant propriétaire du plateau technique d'Aressy, l’ASRIR confiera la poursuite du développement des activités d'hémodialyse au laboratoire international Fresenius Medical Care, spécialisé dans les thérapies rénales mais aussi promoteur de thérapies innovantes dans le domaine de l'épuration sanguine. Le centre de dialyse deviendra alors Nephrocare Béarn.

Depuis 2013 :
Solidarité humaine, sociale, humanitaire


Au plan Socio-médical, en agissant auprès du patient chronique et à la périphérie des soins.

Au plan des Solidarités, en soutenant et développant les synergies avec d’autres associations.

Au plan de l'Action Publique, en participant aux campagnes de Santé Publique qui sont en cohérence avec sa vocation.

Au plan de l’Intérêt Général, par le développement des thématiques du «Don» et de la promotion de la greffe, du don d'organes, de tissus et de sang.

Au plan Humanitaire, action de solidarité internationale visant à la prévention et au développement des soins pour des populations exposées et démunies.


Nouveaux locaux début novembre 2018

Le Groupe Associatif ASRIR

Présentation du Groupe Associatif
L’ASRIR est aussi un groupe associatif réunissant quatre organismes indépendants mais statutairement complémentaires en terme de thématiques et de missions :
1- ASRIR
Action Socio-Médicale & Humanitaire :
accompagnement à la périphérie des soins.


2 - CERCLE BLEU
  • Informe le public, sans vouloir convaincre, ni moraliser, sur les thématiques de la greffe, du don d'organes, de tissus et de sang.

  • Il invite à exprimer et à enregistrer un choix face au don d'organes, quel qu'il soit, au travers de supports de communication innovants.


  • 3 - FDD ASRIR AVENIR
    Financements associatifs
    Développement de toutes les solutions de maintien à domicile des personnes âgées et de prise en charge médicale à taille humaine, à domicile ou en EHPAD.


    4 - FDD ASRIR 2DEV
    Financements associatifs
    Développement d’équipements
    favorisant un habitat Éco-moderne et Éco-sanitaire.
    Contrôle et Management
    Comme toute association, l’ASRIR et les Fonds de Dotation, fonctionnent sous l’égide d’une Assemblée Générale de bénévoles, d’un Conseil d’Administration de 5 à 7 personnes et d’un Bureau Exécutif (Président, Trésorier, Secrétaire) épaulé par une Direction Générale, qui met en œuvre les décisions adoptées.

    Les comptes annuels sont audités par un Commissaire aux Comptes qui certifie la régularité et la sincérité des comptes et des résultats présentés.

    Chaque année, les comptes sociaux des Fonds de Dotation ASRIR sont adressés à la Préfecture et déposés au Journal Officiel.

    La politique d’investissements associative bénéficie aussi du regard d’un Comité Consultatif et d’Ethique.

    Le tout est appuyé, par l'expertise et le conseil de cabinets juridiques et comptables reconnus tels que Delsol-Avocats et PriceWatherhouseCoopers.
    Missions d'intérêt général
    Soutien des missions de l'ASRIR
    Management
    du Groupe Associatif

    Avant tout une vision solidaire et pragmatique
    Une assise de bénévoles
    historiquement fidèles et actifs
    (certains adhérents sont présents depuis la création)

    Un Conseil
    d’Administration

    5 administrateurs

    Un Bureau Exécutif
    Président :

    Gilles COUREAULT

    Une Direction Générale
    et une équipe engagée

    La double vocation de l’association

    Agir sur tous les plans du parcours de vie et de soins du patient chronique. 
    Cette vocation est inscrite dans l’intitulé même de l’ASRIR :
    La Sauvegarde qui vise à
     « agir sur la santé » par : 

    • La promotion de toutes les solutions palliatives et curatives face aux maladies rénales (hémodialyse, transplantations et don d'organes, tissus et sang),


    • La promotion de la greffe et du don d’organes, via une information pragmatique et non moralisante dans le respect des convictions de chacun (Cercle Bleu).
    La Réadaptation sociale qui vise à
     « agir à la périphérie des soins » 

    Agir sur le cadre de vie des patients en vue de : 
    • L’amélioration des conditions de vie des patients fragilisés par la dégradation de leur situation matérielle et financière et ainsi éviter un basculement vers les phénomènes de décrochage et de renoncement.


    • La préservation des liens sociaux, professionnels ou familiaux, très souvent mis à mal par les lourdes conséquences de la chronicité de la maladie.
    Ces deux domaines influencent directement la qualité de vie de la personne
    mais aussi de son moral, ce qui impacte au final, le bénéfice des soins reçus.

    Nos valeurs & principes d’action : l’ASRIR s’attache à ...

    "Donner du sens" aux relations et à ce qui est fait
    Beaucoup de choses sont possibles, à condition que cela ait du sens,
    à la fois pour la personne soutenue comme pour l'association.
    Face à la diversité des situations, l'ASRIR refuse d'apporter des réponses mécaniques
    et tient compte du vécu de chacun pour apporter une réponse adaptée et constructive.
    Reconnaître la vulnérabilité comme une des facettes de notre humanité
    La vulnérabilité humaine implique notre compréhension.  
    De prime abord et indépendamment du statut socio-économique, toutes les situations personnelles 
    sont examinées car chacun peut bénéficier de l’écoute de l’ASRIR.
    Refuser "les renoncements
    L’ASRIR considère que l'espoir «d’un mieux possible» est un facteur de rétablissement essentiel pour la personne. 
    D’où sa volonté de contribuer, par son accompagnement,  à un second souffle.
    A réagir rapidement en cas d'urgence sociale avérée
    Il y a des moments où l’attente entretien l’indignité.
    Notre action recherche les coopérations pour créer des synergies de solutions durables.
    Respecter l’intégrité et le libre choix de chacun
    L’ASRIR n’amène pas la personne là où elle ne veut pas aller.
    La personne accompagnée reste actrice de son parcours de vie et de ses choix.
    Autant que possible, est recherchée une démarche co-active et en plein accord.
    Agir "aux côtés et non à la place"
    L'ASRIR préfère parler d’accompagnement et de soutien plutôt que d’aide.
    D’où notre exigence de vérité et de lucidité dans la relation établie.
    Face à une situation complexe, seule la vérité des choses sans faux-semblants, ouvre la voie aux solutions durables.
    Agir avec pragmatisme
    Du concret dans les solutions : des actes et pas que des mots ou des barèmes sociaux.
    Tenir compte de la réalité telle qu’elle est pour apporter des réponses concrètes et utiles.

    Moyens, Ressources matérielles & financières

    Au fil des années, en remplissant pleinement ses missions, l’association a toujours été respectueuse des moyens dont elle a disposé.

    Tout en se préservant des aléas de la vie économique, l’ASRIR a su créer les conditions de son autonomie financière en ayant une gestion précautionneuse et conforme à sa vocation.

    C'est pourquoi, dans un contexte permanent de crise économique et sociale, l'association a choisi de s'abstenir de faire appel aux subventions ou à la générosité du public.


    Revenus et financements associatifs
    Héritage de son histoire en tant que créateur et gestionnaire d’établissements de santé, l’essentiel des ressources actuelles de l’association est obtenu au travers de son patrimoine associatif et des deux Fonds de Dotation, eux aussi organismes à but non lucratif, que l’ASRIR a spécifiquement créés et qui lui sont statutairement dédiés.
    (cf. article 140 de la loi n°2008-776 du 4 août 2008 de modernisation de l’économie :
    https://www.service-public.fr/associations/vosdroits/F24469 )
    Financements associatifs :
    Soutien économique
    des missions d'intérêt général
    Patrimoine associatif
    au service des patients :

    Immeubles et logements (Commune de Billière)
    Site
    de thérapies rénales
    (Commune d'Aressy)
    Cette autonomie financière, apporte une grande capacité d’action et d’appréciation pour répondre aux problématiques humaines rencontrées, qui sont parfois complexes et qui souvent, ne peuvent être prises en charge par les aides sociales existantes. 

    L’ASRIR se libère alors du cadre des minimas sociaux et s’intéresse aussi aux personnes non éligibles aux dispositifs sociaux, quoique parfois proches du basculement dans la précarité (phénomène des «travailleurs pauvres»).

    Le corollaire de cette autonomie financière est que l'ASRIR dispose d'une liberté de décision et que son soutien n’est ni un droit, ni un dû, ni une obligation, ni un acquis.