Nos champs d’actions :à la périphérie des soins !

Amélioration des conditions de vie du patient chronique

«Le logement c’est le sésame pour reconstruire ta vie» 
(Christophe - Emmaüs) 

L’ASRIR porte une très grande attention aux conditions de vie matérielles dans lesquelles se trouvent les personnes. La première d'entre elles est le logement. Aux yeux de l'association, le mal logement ne se réduit pas aux problématiques de la vétusté et de l'insalubrité.

C'est pourquoi l'association intervient de multiples façons
  • Aider non seulement le patient à accéder à un logement décent mais aussi à un logement adapté à son état de santé.

  • Contribuer à l'adaptation des lieux par différents "menus travaux" pour faire face aux impératifs d'accessibilité, de soins (si HAD), d'hygiène personnelle et pour aménager ou optimiser les lieux selon la situation personnelle du patient.

  • Intervenir face au dénuement matériel sur l’essentiel (literie...) comme sur de «l’accessoire» (décoration, TV...), apporter un peu de confort et d’esthétique, c’est aussi un geste de solidarité et d’humanité, car la personne est dans un univers où elle se sent bien et en dignité.

  • Contribuer au maintien des liens personnels avec son entourage et sa vie sociale (prise en charge d'un abonnement internet, d'un ordinateur...).


En conclusion
C’est la volonté de renforcer le sentiment de «bien-être chez soi» pour apporter un réconfort afin que le patient ne se décourage pas face à la chronicité de la pathologie et la répétitivité des soins.
Au plan psychologique, est espéré un impact positif pour les personnes moralement épuisées, afin qu’elles ne se sentent plus isolées et sans solution.
Exemples d’interventions :
  • cautionnement et dépôt de garantie
  • avances ou prêts sans intérêt
  • proposition d’un logement
  • location ou achat de mobilier paramédical pour le domicile
  • achat de mobiliers essentiels : matelas, lit, lave-linge...
  • mobilier nécessaire au maintien de la dignité personnelle
  • aménagement de salle de bain
  • co-financement de véhicule personnel
  • installation électrique apte à recevoir du matériel médical
Exemple réel d’intervention pour une personne matériellement démunie.

Urgence sociale

Lorsque l'ASRIR est sollicitée par les professionnels médico-sociaux pour un cas d’urgence sociale, sa réponse est donnée dans les meilleurs délais.

Quand on est sans moyen, sans logement décent, avec des besoins d’hygiène ou des besoins de première nécessité, faire attendre, c’est aussi entretenir une situation révoltante et dégradante.

Greffes & Don d’organes :
Participation aux politiques de Santé Publique

 

Opération Autocollant Monein et le Cercle Bleu

 

 

 

De par sa vocation, l’ASRIR s'est tout naturellement préoccupée des thématiques de la greffe rénale, du don d'organes et de sang, parfois seules solutions curatives.


Dans cet esprit en 1991, l'ASRIR devient partenaire historique de l'association Cercle Bleu (créée à Pau par M. Georges CRISTINI) qui invite les citoyens à enregistrer leur choix face au don d'organes, quel qu’il soit, sans jugement, ni culpabilisation, ni insistance de mauvais aloi.

L’ASRIR s’est totalement reconnue dans l’approche délibérément "neutre" du Cercle Bleu, qui présente le "NON" face au prélèvement, au même niveau que le "OUI", considérant qu'ils ont une même valeur et qu'ils doivent être pris en compte avec un même respect. Cette logique était osée en 1991.


 Dire «NON» = www.registrenationaldesrefus.fr

 Dire «OUI» = www.cerclebleu.eu
Renforce et confirme son intime conviction pour les tiers
Facilite l'application de la loi du "consentement présumé"


QUE FAIT LE CERCLE BLEU AUJOURD'HUI ?
Il introduit dans l'espace public une signalétique urbaine qui interpelle et incite à la réflexion sur la thématique du don d’organes, de tissus et de sang.

Il invite le public à se positionner et à enregistrer son choix, en s’appuyant sur une "symbolique réflexe" mémorisable, visible et immédiatement identifiable.

Ainsi, son message se décline dans le quotidien des citoyens et des usagers de la route par des outils pragmatiques au travers :
  • De l'enregistrement de son choix par internet : fichier Cercle Bleu ou/et Registre des Refus de l'Agence de la biomédecine.

  • De l'autocollant Cercle Bleu à placer sur le pare-brise des véhicules, qui signale aux services publics de la Route que le conducteur est porteur d’une carte de positionné indiquant qu’il a enregistré un choix. Ces deux supports facilitent la découverte des intentions personnelles du défunt.

  • Du 1er panneau de signalisation routière non-répressif à vocation positive & citoyenne. C’est l'ambassadeur visuel entre le message (promotion du don organes & l’enregistrement de son choix) et le grand public mais aussi avec les communes et les actions de la Prévention Routière.
    Par association d’idées, les usagers de la route sont implicitement et visuellement interpellés tout au long de leur parcours sur les thèmes : «Précaution - Accident - Mort / Vie - Transplantation».

  • Des communes Cercle Bleu: la thématique «du Don» au centre de la Cité
    Le Cercle Bleu relaie son action au plus près des citoyens. Il déploie son panneau de signalisation à l’entrée des communes. L’engagement du Maire et des élus aux côtés du Cercle Bleu, est le marqueur positif d’un état d’esprit qui fédère les administrés dans une action désintéressée à vocation humaniste. 

CONCLUSION :
Par le questionnement qu'elle suscite dans les consciences, l’action du Cercle Bleu participe à l’intérêt général et contribue à la réussite des politiques de don et de greffe d'organes, qui est le but recherché par l'ASRIR.

Tout en respectant la liberté de conscience personnelle, le positionnement via le Cercle Bleu renforce l’acceptation de la loi du "consentement présumé" et donc, son application. Cela aide les proches du défunt, à mieux accepter un acte de prélèvement, car étant un acte de solidarité ayant été clairement enregistré de son vivant.

De plus, par sa contribution originale à la réussite des politiques publics de Santé (transplantations et don du sang) comme à celle de la Prévention Routière, le Cercle Bleu est un acteur de la société civile qui cherche à matérialiser "l'esprit de la loi" dans le quotidien des français.



Humanitaire et Solidarité Internationale

LAOS
CÔTE D’IVOIRE
NÉPAL
MADAGASCAR
La vision de l’ASRIR étant humaniste, l’association développe une ouverture sur le monde pour être proche de celles et ceux qui  «sont loin».

De fait, la Solidarité Internationale et le Soutien Humanitaire auprès des plus vulnérables face aux maladies chroniques & infectieuses sont totalement inclus dans la vocation de l’ASRIR.

L’association participe aux financements des projets de développement sanitaire portés  par des ONG qui sont en résonances avec ses propres missions et qui agissent concrètement et au plus près  des  personnes fragilisées.
Diminuer la mortalité  liée aux maladies  bénignes ou chroniques, faciliter l’accès aux médicaments et aux traitements, mais aussi agir dans le domaine de la malnutrition ou l’accès à l’eau sont des objectifs forts pour l’ASRIR.

Thématiques :
- Accès aux Soins & Santé,
- Eau & Prévention,
- Enfance & Vulnérabilité,
- Conditions de Vie & Environnement,
- Agriculture & Malnutrition. 

Exemple de Partenaires :
-  Hélimission
-  Rescof International- AIESEC
Centre de dialyse au Vientiane (Laos) Magali sur décharge à Madagascar Don de matériel médical à Madagascar Magali en opération avec du matériel médical Soutien Hélimission Madagascar

Promotion des solutions de «E-Santé»

L’ASRIR soutien le développement de toutes solutions informatiques de télémédecine et de communication d’E-Santé qui renforcent la relation du patient avec le médecin traitant et qui créent le suivi en temps réel de la prise en charge.

Trophée E-Santé 2009 
Suivi en temps réel des patients dialysés.

Partenariats interassociatifs : “Deux valent mieux qu’un” !

L’ASRIR n’entend pas refaire ce que d’autres associations font très bien.

Ainsi, elle soutien les associations qui sont en synergie avec ses propres missions et qui œuvrent de façon exemplaire tout en partageant les mêmes buts et valeurs.
Associations Partenaires :

Défense des droits du patient & de son libre choix

Être aux côtés des patients, y compris juridiquement, lorsqu'ils réclament le respect de leurs droits face à toute instance et établissement de santé.

L’ASRIR est particulièrement sensible au respect du libre choix du patient dialysé notamment dans le cas du refus d'un placement en hors centre ou à domicile.

L'ASRIR est adhérente de l'association LE LIEN qui oeuvre pour la défense des patients et des victimes d’accidents médicaux et infections nosocomiales.